L’histoire du groupe scolaire de La Jeannotte

Site ecole jeannotteLe groupe scolaire de La Jeannotte, nous le connaissons tous, mais savez vous qu’il a évolué continuellement depuis bientôt 50 ans?
Cette page n’est encore qu’une ébauche. Si vous avez une suggestion, une observation, une contribution, j’ai laissé les commentaires ouverts sur cette page. J’ai utilisé ici les photos aériennes de l’IGN. Elles sont mises en ligne sur le site http: www.geoportail.fr Les photos en N&B y sont gratuites. On peut les télécharger au format Jpeg2000. Je les ai ensuite converties en Jpeg, en couleur, réduites au secteur de l’école, car le format original varie entre 5000×5000 et 11000×11000, datées en rouge, et pivotées pour avoir le nord en haut. J’ai du aussi travailler sur les niveaux de quelques photos pour améliorer les contrastes. Cette série de photos, dans leur état original, permet aussi de lire l’histoire du quartier. On y voit également l’arrivée de l’école du Clos Renault. Mais ce n’est pas le sujet de cette page et je m’y consacrerai ailleurs et plus tard.

Les photos aériennes de l’IGN montrent que:

  • ce qu’est l’école maternelle aujourd’hui a été construit en premier, entre 1966 et 1967
  • l’école élémentaire et les logements d’instituteurs (aujourd’hui devenus logements sociaux) ont été construits entre 1967 et 1968
  • La rue du Buisson Houdart est ébauchée en 1968
  • En 1970, les constructions de « Jeannotte 1 » sont bien avancées, la rue du Buisson Houdart n’est pas achevée, elle sert d’accès au chantier de construction des immeubles.
  • Début 1971, les immeubles de Jeannotte 1 semblent achevés et habités, avec des voitures au pied des immeubles. La chaussée de la rue du Buisson Houdart est achevée
  • Début 1973, la crèche en version initiale est visible. J’ignore comment elle était appelée à cette époque. Un terrain de sport est visible au nord du groupe scolaire. Cela n’est pas représenté par la photo de cette séquence, mais dans l’original de l’IGN on voit le début du chantier des immeubles « Jeannotte2 » autour de l’ébauche de l’impasse du Haut Clos Renault.
  • Eté 1976: le bâtiment de la restauration est construit. Au delà de la photo représentée ici, le groupe d’immeubles Jeannotte 2 est achevé, et l’école maternelle du Clos Renault est visible. Surprise, au delà du périmètre de Jeannotte 1, le long de la rue du Saule Saint Jacques, il y a un supermarché ( AS Eco semble t-il) avec son parking, vide. Dans les Levitt, l’Aful des Myrtilles est en achèvement, l’Aful des Cailles est en pleine construction, ainsi que la moitié est de l’Aful de la Verville. La base vie et logistique du chantier occupe la surface qui est devenue l’Aful des Lauriers. A l’est de la route de Chevannes, rien n’est commencé. L’école de la Verville est achevée. L’école des Myrtilles attend encore la 2nde moitié de son école élémentaire.
  • Eté 1978: pas de changement dans le groupe scolaire de La Jeannotte.  Le supermarché de la rue du Saule Saint Jacques est toujours là. Dans les Levitt, les maisons à l’est de la route de Chevannes sont construites à 70%. A l’ouest de la route de Chevannes, tout est achevé. L’école des Myrtilles est complète, mais sans la salle polyvalente que nous connaissons aujourd’hui, ni même le préau qui a disparu avec la rénovation des années 2011 et 2012..
  • Eté 1981; pas de changement dans le groupe scolaire de La Jeannotte.  L’école des Myrtilles a son préau, celui qui a été démoli fin 2010. Les maisons de l’Aful des Lauriers sont construites, marquant la fin de la construction des « Levitt »
  • Eté 1983: pas de changement dans le groupe scolaire de La Jeannotte.
  • Printemps 1989: pas de changement dans le groupe scolaire. 1er agrandissement de la crèche, avec l’ajout de ce qu’était la section des petits avant sa fermeture en 2015.
  • Automne 1990: pas de changement dans le groupe scolaire de La Jeannotte. Pas loin, Creapole 1 est sortie de terre. La rue du Saule Saint Jacques s’est allongée, mais reste une impasse.
  • Eté 1993: le bâtiment de la restauration est complété par une extension, au nord, qui sert d’office, de vestiaire et de sanitaires. L’école maternelle est devenue plus large, en passant à 6 classes. Le gymnase Nivot (avec les vestiaires devant)et son parking sont construits. Le terrain de basket et le square entre l’école élémentaire et la rue du Buisson Houdart sont construits. Ailleurs en ville, le lycée est entièrement construit. Le rond point « des pompiers » est maintenant visible. Mais sans les pompiers.
  • Printemps 1994: pas de changement dans le groupe scolaire. Aux alentours, le supermarché de la rue du Saule Saint Jacques a disparu. Les immeubles que nous connaissons aujourd’hui y sont en construction.
  • Printemps 1996: pas de changement dans le groupe scolaire de La Jeannotte. La crèche a été agrandie une 2nde fois pour atteindre son état actuel. Toutes les habitations riveraines de la rue du Saule Saint Jacques sont construites.
  • Eté 2000: l’école maternelle dispose maintenant de son dortoir, elle a la forme que nous connaissons aujourd’hui. La bibliothèque entre les 2 écoles est également construite. Aux alentours du groupe scolaire, la moitié des logements de la rue Tabarly sont construits. Derrière le gymnase Nivot, la maison départementale des solidarités est sortie de terre.
  • Eté 2003: La maison des jeunes est installée, adossée au côté nord du gymnase Nivot. La rue Tabarly est terminée. La ZAC Montvrain 1 est en construction. Les pompiers sont installés, Netto est presque installé.
  • Eté 2009: il n’y a pas de photos aériennes disponibles à l’IGN pour l’illustrer, mais le bâtiment de la restauration du groupe scolaire de La Jeannotte est agrandi, pour séparer les salles à manger des maternelles et des élémentaires. Son office est aussi agrandi, dans le cadre de la DSP restauration confiée alors à Avenance, devenue Elior depuis. La Délégation de service public a commencé le 1er octobre 2009. Avenance (maintenant Eilior a aussitôt installé les meubles de self service et les armoires froides. Le site a été fourni en liaison froide à partir d’une cuisine centrale installée à Corbeil. Pendant l’été 2010, un second office, avec une salle de préparation refroidie et une nouvelle plonge, et une salle à manger maternelle ont été installés. Le toit du bâtiment historique a été rénové (étanchéité et isolation).
  • Eté 2010: le préau de l’école élémentaire est fermé.
  • Eté 2012: toujours sans photos, le préau de la bibliothèque est fermé, pour créer une salle de plus.
  • Eté 2014: la photo aérienne la plus récente a été prise pendant l’été 2014.
  • Eté 2015: une salle de classe supplémentaire est créée dans le préau de l’école élémentaire.

Avec une construction commencée en 1967, le groupe scolaire de La Jeannotte a atteint sa forme actuelle en 2015, soit 48 années de construction! Archives CM Aux archives du secrétariat général de la mairie, du 4 juin 1964 au 19 octobre 1968, le projet du nouveau groupe scolaire qui deviendra La Jeannotte apparaît 26 fois. Un CR de séance évoque la longue gestation de la « nouvelle école » en expliquant que les premières démarches ont été entreprises à la mairie dès 1959.
La délibération qui décide de sa construction semble avoir été prise le 16 novembre 1965 car elle est citée comme référence le 26 février 1966 et le 5 août 1966. Mais elle n’est pas dans le registre! Notons quand même un refus du district de Paris le 10 octobre 1966 au motif que toute la zone entre l’aqueduc et l’autoroute du sud doit être préservée de toute urbanisation. L’acquisition du terrain est décidée le 17 février 1967. et le conseil municipal donne tout pouvoir au maire d’agir pour financer et faire construire l’école le 11 mars 1967. Le 8 mai 1967, la ville reçoit le soutien du préfet des Yvelines  suite à l’opposition de l’académie de Versailles à la création du groupe scolaire.
La construction démarre en juin avec des sondages de terrain et la séance du 4 juillet 1967 évoque des difficultés avec les fondations. Le conseil municipal autorise l’achat du terrain, encore, le 28 juillet 1967. Les premiers élèves rentrent dans le bâtiment devenu l’école maternelle le 18 septembre 1967 selon le CM du 22 septembre. Le 19 octobre 1968, le conseil municipal prévoit la mise en service du bâtiment de l’école élémentaire à « fin novembre » et évoque les conditions difficiles dans les autres écoles avec en particulier une 7ème classe d’élémentaire installée provisoirement dans le sous sol de l’Ormeteau. La Sablière, école de filles, compte 6 classes d’élémentaires. A cette époque, selon d’autres compte rendus, les 2 classes de maternelle installées à La Sablière comptaient 47 et 54 élèves. 40 à 50 enfants de Mennecy allaient chaque année à l’école d’Ormoy et une petite vingtaine allaient jusqu’à Corbeil. Il n’y avait pas de collège à Mennecy, les collégiens devaient se rendre à Ballancourt. La ville faisait circuler des bus scolaires entre toutes ces écoles et collèges (CR du 21 octobre 1967)

Les travaux de voirie et de réseaux divers (VRD) ne seront complètement achevés qu’en 1969.

Le décompte final des dépenses semble avoir été approuvé par la séance du 8 février 1969, pour un montant total de 1.844.773,73 F. Mais il restait des travaux supplémentaires pour 352.684,12F . Le décompte final des dépenses a été exposé pendant la séance du 10 octobre 1970, pour un montant total de 2.197.417,85F.

Le conseil municipal décide, le 25 octobre 1974, de construire un bâtiment supplémentaire consacré à la restauration. Il s’agit en effet de préparer l’arrivée des nouveaux élèves dans les logements « Jeannotte 2 » en 1975. Depuis 1968, les élèves de l’école de la Jeannotte utilisent 2 salles de classe comme cantine. A la rentrée de septembre 1974, le groupe scolaire accueille 8 classes d’élémentaire (242 élèves) et 5 classes de maternelle (192 élèves). L’une des classes de maternelle est d’ailleurs dans le bâtiment de l’élémentaire.

Le même jour, le conseil municipal décide de la construction d’une « maternelle Jeannotte », « sur un terrain des HLM », de 3 ou 4 classes « en dur ». Ce sera l’école du Clos Renault.

Toujours le même jour, le conseil municipal décide d’étudier la création d’une école maternelle « des Chatries » pour compenser la surcharge de l’école de la Verville. A la rentrée 1974, le groupe scolaire de la Verville comptait en effet 15 classes d’élémentaires avec 430 élèves et 7 classes de maternelle avec 280 élèves.

Des anecdotes:

  • Mennecy comptait 2164 habitants en 1965 et 3546 en 1968 (CR du 8 mars 1969)
  • un CR d’une séance de 1965 évoque les difficultés pour communiquer par téléphone. Une communication téléphonique de Mennecy à Paris nécessitait en effet 2 à 3 heures d’attente pour être établie!
  • Le chômage était déjà un élément de la vie de Mennecy, avec la fermeture de l’usine Decauville de Corbeil qui provoque la mise à pied d’une trentaine de Menneçois
  • Ou encore à propos de la Restauration: 1ère année de fonctionnement en 1966, avec un total de 2289 repas servis, à 2,10 francs pour les repas payants, et 181 repas gratuits dans le second trimestre 1966 (CR du 5 août 1966).

A notre époque, en 2015-2016:

Le groupe scolaire accueille, en octobre 2015, 463 élèves, 303 élèves en élémentaire, répartis sur 12 classes, 12 élèves dans une CLIS et 148 élèves en maternelle répartis en 5 classes. Le dortoir de l’école maternelle peut accueillir 63 enfants. Fin 2015, la surface totale des planchers du groupe scolaire s’élève à 3140m2,

  • 1540 m2 pour l’élémentaire (13 classes, les couloirs et escaliers, les sanitaires, 1 bureau de directrice, 1 salle des maîtres, 1 salle pour les dames du ménage, le préau et un peu de rangement)
  • 970m2 pour la maternelle (6 classes, 1 salle de motricité, 1 dortoir, 1 bureau de directrice, 1 pièce garderie, 1 local Atsem)
  • 205 m2 pour la BCD en 3 salles
  • 425 m2 pour la restauration (2 salles à manger, 2 offices, 1 sanitaire, 1 local ménage/vestiaire). 350 à 370 convives y sont accueillis en 2 services chaque jour d’école

L’école élémentaire et la BCD disposent d’un réseau informatique dans toutes les salles. 3 classes et la BCD sont équipées de vidéoprojecteurs interactifs, 7 autres projecteurs interactifs doivent être installés en 2016. L’école élémentaire dispose d’une classe informatique mobile et chaque salle de classe dispose d’un PC connecté au réseau et à Internet. Chacune des 2 écoles dispose d’une imprimante multifonction (copieur/imprimante/scanner) connectée à son réseau informatique. Dans les comptes de la ville (compte de gestion au 31 décembre 2014, liste d’actifs), la valeur comptable historique du groupe scolaire s’élève à 1.221.731,12€ (hors mobilier et informatique). En cliquant sur une image ci-dessous, vous passez en mode diaporama.

Et, grâce à l’amabilité de M. Guy Clerc, qui a enseigné dans l’école élémentaire, 2 photos de l’année 1971. La 1ère photo, de l’arrière du bâtiment de l’élémentaire, a été trouvée sur Internet, j’estime qu’elle a été prise avant la construction du bâtiment de la restauration, donc avant 1976.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s